La nouvelle fiche d’information de CS MARE présente les lacunes et le potentiel de développement du GNL dans la Méditerranée

Bruxelles, le 28 juin 2019 – Diffusion des carburants alternatifs, réduction de la consommation grâce à la digitalisation, véhicules zéro émission. Telles sont les trois orientations selon lesquelles l’Union européenne a décidé d’agir pour réduire drastiquement les émissions de gaz à effet de serre, dans le but de les réduire en mer, d’ici 2050, de 40% par rapport à 2005 et de 60% par rapport à 1990.

Un intérêt particulier pour le transport routier et maritime est suscité par le GNL, le Gaz Naturel Liquéfié, une solution transitoire qui est la seule option réaliste pour les 15-20 prochaines années. Le GNL est le combustible fossile le plus propre au monde, il n’est ni toxique, ni corrosif, ni explosif. Il coûte moins cher que les autres combustibles propres et il est 600 fois plus dense que le méthane, ce qui présente d’importants avantages en termes de volume transportable.

La nouvelle fiche d’information de la Fondazione CS MARE donne un aperçu de l’état actuel du développement du réseau GNL et elle met en évidence ses perspectives et son potentiel, en soulignant le cas de la région Centre-Orientale de la Méditerranée. En effet, cette zone, bien que d’importance stratégique pour le fret et le secteur des croisières, est actuellement dépourvue de point d’approvisionnement en GNL pour les navires et les véhicules lourds.

C’est dans cette optique que le « port du futur » imaginé par la Fondazione CS MARE est avant tout durable : grâce au développement du GNL dans la Méditerranée, il peut être équipé d’un petit dépôt de stockage de GNL et d’un réseau de distribution à courte et moyenne distance, afin de répondre aux besoins locaux et à l’offre des différents utilisateurs en transit, favorisant la création d’une activité induite sur le territoire et sans compromettre le milieu maritime.

TÉLÉCHARGEZ LA FICHE D’INFORMATION

decarbonisation, digitalisation, fiche d'information, Fondazione CS MARE, GNL, LNG, Méditerranée, numérisation, point d'approvisionnement, port du futur, smart port

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *